DIVORCER

Actuellement vous pouvez divorcer de deux façons dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel. Soit vous faites appel à un Avocat, soit vous passez par une entreprise qui vous fait divorcer au rabais.

Pour la modique somme de 250 € HT vous êtes divorcés. Mais dans quelles conditions ?

Les entreprises qui proposent ces prestations ne sont pas tenues, il faut le rappeler, au secret professionnel alors qu’un Avocat oui. Vous leur envoyez vos pièces d’État Civil et les autres documents permettant d’établir des requêtes et conventions en divorce (le tout par mail), vous remplissez un questionnaire et vous attendez une date d’audience. Le jour de l’audience d’homologation des requêtes et conventions, vous ne connaissez toujours pas votre Avocat qui va vous assister lors de l’audience et vous ne le rencontrerez que 5 minutes avant, ni plus ni moins. Drôle de façon de divorcer. A aucun moment, on ne vous parlera véritablement de votre histoire, en ayant un minimum d’humanité et on ne vous conseillera pas comme il se doit car vous êtes face à un ordinateur tout le long de la procédure.

Alors c’est vrai, c’est moins cher qu’un Avocat mais il y a bien des raisons.

Quand vous prenez rendez-vous chez un Avocat, il vous reçoit plusieurs fois afin d’analyser avec vous votre situation et en fonction de ce que vous lui racontez, il vous dirige vers tel ou tel divorce. Il vous fournit une liste de pièces à lui communiquer pour compléter son analyse. L’Avocat vous envoi également chez un Notaire afin de liquider votre patrimoine et signer un acte liquidatif qui servira de base pour les requêtes et conventions en divorce.

C’est à ce moment là, qu’il rédige les requêtes et conventions en divorce en fonction de votre patrimoine, de vos placements, de vos emprunts, de vos véhicules, de vos revenus, de vos enfants, etc.

Rien de tout cela ne se fait en 5 minutes, c’est pour cela que 250 € HT est impossible pour eux au regard du travail qu’ils fournissent et du temps passé sur les dossiers. L’Avocat reçoit à nouveau les clients et revoit avec eux le projet de requêtes et conventions et les modifications à y apporter.

Pour certains divorce, un des deux époux a droit à une prestation compensatoire et l’Avocat est là pour les guider au mieux de leurs intérêts. Beaucoup de choses rentrent en jeu et ce n’est pas une machine qui vous expliquera au mieux le processus.

Il ne faut pas croire que l’Avocat ne fait aucun travail dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel, étant précisé qu’il met en jeu sa responsabilité professionnelle en cas d’erreur. Leurs honoraires sont justifiés par tout cela. En cas de problème, les clients peuvent se retourner contre lui et demander des dommages et intérêts.

En conclusions, seul le conseil d’un professionnel est primordial dans le cadre d’un divorce car trop de données, surtout financières rentrent en considération et vous avez un interlocuteur à la moindre question.

Alors ne vous précipitez pas toujours sur le low cost car pour certaines choses, seuls les professionnels sont les mieux placés pour vous conseiller au mieux de vos intérêts.

Céline

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s