LA SIRÈNE QUI FUME BENJAMIN DIERSTEIN

Résultat de recherche d'images pour "la sirène qui fume benjamin dierstein"

Aujourd’hui, je reviens vers vous avec ma dernière lecture de l’année.

Il s’agit de La sirène qui fume de Benjamin Dierstein.

Il fait 617 pages.

Je lui ai mis la note de 17/20.

C’est l’histoire d’un policier qui arrive de Nantes avec un lourd passé derrière lui. A son arrivée, une jeune fille de bonne famille disparait et deux autres sont retrouvées mortes dans une voiture. Les deux jeunes femmes avaient un tatouage en commun, une sirène qui fume … Je vous laisse découvrir la suite.

Pour un premier roman et ne connaissant pas l’univers policier, l’auteur a réussi un coup de maître avec quelques clichés mais cela ne gêne en rien la lecture. C’est un livre très bien écrit avec parfois des passages un peu trop dense à mon goût. La prostitution est l’élément principal de l’histoire où tous les protagonistes vont se perdre dans ses méandres et même passer du mauvais côté. Il y a un fil rouge tout au long du livre, la disparition de la jeune fille de bonne famille. On ne comprendra son importance que vers la fin. Le policier tout fraichement arrivé est attachant car sa blessure fait de lui un homme fragile mais déterminé dans ce qu’il entreprend. Personne ne ressort indemne de cette histoire, elle colle vraiment à ce que l’on pourrait connaitre dans la vraie vie. C’est un bon livre qui livre ses secrets au fil des pages.

Je conseillerai ce livre à un public adulte, amateur de polars car certaines scènes sont difficiles et le sujet de la prostitution trop détaillé pour un jeune public.

N’hésitez pas à me laisser en commentaires vos avis sur ce livre et à me dire quel est le livre qui vous accompagne pour cette fin d’année.

A très vite pour un nouvel avis lecture.

Céline

SURFACE OLIVIER NOREK

Aujourd’hui, je reviens vers vous avec ma dernière lecture terminée.

Il s’agit de Surface d’Olivier Norek.

Il fait 419 pages.

Je lui ai mis la note de 18 / 20.

C’est l’histoire de Noémie, policière aux stups, qui lors d’une intervention se fait tirer dessus et en sort défigurée. Plus personne à la brigade n’ose la regarder, ni travailler avec elle (même pas son compagnon qui est également policier et qui fait tout pour la faire mettre de côté). Sa hiérarchie qui doit fermer des Commissariats l’envoie à Avalone, un village paumé dans l’Aveyron. Je vous laisse découvrir la suite …

Comme à son habitude, l’écriture d’Olivier Norek est simple mais efficace. On se fait happer par l’histoire dès les premières pages. Le personnage de Noémie est charismatique par sa force de courage et cette détermination à toute épreuve. Son accident devient sa force car elle ne veut pas être reléguée au second plan. Son collègue plongeur va être décisif dans sa reconstruction car il ne la voit pas comme une écorchée. Le chien qu’elle recueille et l’image de fidélité qui en ressort est très bien trouvé, il est aussi mal en point que Noémie. A eux deux, ils forment un beau duo, plein d’amour et de tendresse. La confiance est prépondérante dans l’histoire car elle permet à son personnage principal de se reconstruire et de prouver aux autres qu’elle est toujours là et que ses talents d’enquêtrice sont encore là. Avalone appelle au mystère, à l’apaisement mais aussi aux secrets bien enfouis. L’auteur nous propose deux rythmes, la frénésie de Paris et ses arrestations et la tranquillité d’Avalone et son enquête. On ne languit pas, l’auteur fait monter le suspense petit à petit et dénoue les fils tout doucement vers le final. A la fin de l’histoire, on a passé un agréable moment de lecture dans un décor qui appelle à la contemplation.

Je conseillerai ce livre à un public adulte, amateur de polars car le sujet est loin d’être léger.

N’hésitez pas à me laisser en commentaires vos avis sur ce livre et à me dire quel livre vous accompagne dans cette période d’entre deux fêtes.

A très vite pour un nouvel avis lecture

Céline

AU PETIT BONHEUR LA CHANCE ! AURÉLIE VALOGNES

Résultat de recherche d'images pour "au petit bonheur la chance livre"

Aujourd’hui je reviens avec ma dernière lecture.

Il s’agit de Au petit bonheur la chance ! d’Aurélie Valognes.

Il fait 325 pages.

Je lui ai mis la note de 18/20.

C’est l’histoire de Jean un petit garçon dans les années 60 qui va partir vivre chez sa grand-mère le temps que sa mère trouve de quoi les faire vivre à Paris. Mais rien ne se passe comme prévu …

C’est un livre bien écrit et qui se lit très bien. C’est un livre qui fait du bien malgré certains sujets abordés. On s’attache à la fois au livre, à l’histoire mais aussi aux personnages. L’histoire tout comme le personnage de Jean sont touchants. Jean est à la fois un garçon doux et révolté. Les sujets tels que l’amour, l’amitié et le sens de la famille sont magnifiquement bien traités par l’auteur. Rien n’est laissé au hasard. L’auteur nous offre un tableau de vie, digne des grands peintres. Malgré la pauvreté régnante dans les années 60, l’amour reste triomphant. L’auteur dénonce malgré tout le droit à l’avortement ainsi que les violences conjugales. On tourne les pages et quand on arrive à la fin, il est difficile au lecteur de laisser ce monde dans lequel l’auteur nous a plongé. J’ai passé un très agréable moment de lecture.

Je conseillerai ce livre à qui veut bien le lire car il fait du bien, il est plein d’amour et d’humilité. A lire sans modération.

N’hésitez pas à me laisser en commentaires vos avis sur ce livre et à me dire quel est le livre qui traine sur votre chevet.

A très vite pour un nouvel avis lecture.

Céline