LE DILEMME B.A. PARIS

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je reviens vers vous avec ma dernière lecture de 2020.

Il s’agit de Le Dilemme de B.A. PARIS.

Il fait 377 pages.

Je lui ai mis la note de 16/20.

C’est l’histoire d’une famille qui est sur le point de fêter les 40 ans de Livia, la mère et sa fille vivant à Hong Kong doit les rejoindre pour faire la surprise à sa mère. Mais rien ne se passe comme prévu… Je vous laisse découvrir la suite.

C’est un livre bien écrit, qui se lit toujours aussi facilement et l’histoire nous happe dès les premières pages. L’auteur entraîne son lecteur dans le dilemme de cet homme qui doit faire face à deux évènements, l’un heureux et l’autre tragique. Le personnage d’Adam est très attachant, il est très altruiste et jusqu’à oublier ses propres ressentis et souffrances. La psychologie de ce personnage est très intéressante car il passe par plusieurs étapes telle que le refoulement de la mort, l’acceptation, l’annonce, sa détresse puis son acceptation. On est clairement dans le schéma du deuil. Le petit piment de l’histoire vient de la liaison qu’entretenait la fille avec le mari de la meilleure amie de Livia sa mère. On passe un très bon moment de lecture avec une histoire quelque peu simple mais qui s’avère en réalité très efficace d’un point de vue psychologique, la botte magique de l’auteur.

Je conseillerai ce livre à un public adulte non amateur de polars mais aimant la psychologie des personnages affrontant un deuil.

N’hésitez pas à me laisser en commentaires vos avis sur ce livre et à me dire quel est votre livre doudou pour le week-end.

Prenez soin de vous.

A très vite pour un nouvel avis lecture.

Céline

DEFAILLANCES DE B.A. PARIS

Résultat de recherche d'images pour "défaillances livre"

Aujourd’hui, je reviens avec ma dernière lecture.

Il s’agit de Défaillances de B.A. PARIS.

Il fait 395 pages.

C’est l’histoire de Cass qui en revenant d’un repas de fin d’année de son école où elle est maîtresse, prend une route forestière dangereuse qu’il est déconseillé de prendre d’habitude. Au moment de passer devant une aire de repos, il y a une voiture avec une femme dedans, elle ralentit pour voir si elle a besoin de quelque chose, mais comme dehors il y a une pluie battante, elle préfère ne pas sortir et repars en direction de sa maison. Le lendemain, en se levant, elle apprend par son mari qu’il y a eu un meurtre sur cette fameuse route. Elle fait de suite le lien et … à vous de découvrir la suite.

C’est un livre prenant du fait de la culpabilité de Cass qui ne la quittera pas tout au long de l’histoire et cela fait monter toujours plus le suspense. On ne s’attend pas à une fin tout aussi retentissante même si au début j’ai eu quelques doutes sur la sincérité d’un personnage. La culpabilité est un sujet très bien traité par l’auteur. Le livre se lit très vite et reste malgré tout bien écrit.

Je conseillerai ce livre à un public d’amateur de polars car il n’y a rien de bien probant dans le meurtre. C’est le côté psychologique qui est le plus développé.

L’auteur fait partie des auteurs que j’ai pu rencontrer lors du salon Quai des Polars à Lyon en avril dernier. Elle est vraiment très gentille et abordable et s’intéresse à vos lectures. Voici un souvenir:

20180407_114153

N’hésitez pas à me laisser en commentaires vos avis sur ce livre et à me dire quel est votre livre du moment.

A très vite pour un nouvel article

Céline