DES LENDEMAINS QUI HANTENT ALAIN VAN DER EECKEN

Des lendemains qui hantent - Alain Van der Eecken - Babelio

Aujourd’hui, je reviens vers vous avec une de mes dernières lectures.

Il s’agit Des lesdemains qui hantent d’Alain Van Der Eecken.

Il fais 304 pages.

Je lui ai mis la note de 15/20.

C’est l’histoire d’une attaque dans une école dont un petit garçon meurt sous les balles du meurtrier ainsi qu’une maîtresse. Je vous laisse découvrir la suite …

C’est un livre bien écrit, qui se lit facilement. L’auteur a très bien réussi son pari de nous décrire l’incompréhension d’un père face au décès brutal et inattendu de son fils et la difficile reconstruction que cela implique malgré le drame qui le hante. Le trafic d’armes et le terrorisme sont également développés mais pas assez à mon gout. Tout au long du livre, on ressent la souffrance intérieure du père face à la perte d’un enfant, le personnage en est vraiment très touchant. En ce qui concerne l’enquête, on a parfois l’impression d’avancer et d’autre fois de trainer. Cela est peut être dû au fait de la perte d’un enfant qui est un thème assez délicat à traiter. A contrario, le personnage de la mère est assez antipathique voire même hystérique. Au lieu d’être soudés, elle ne fait que des reproches au lieu de se poser les bonnes questions. Ils auraient pu partager leur souffrance, mais non. On passe avant tout un bon moment de lecture malgré la dureté du thème.

Je conseillerai ce livre seulement à un public adulte car le sujet est dur mais par contre il ne faut pas être un adepte du polar pour le lire.

N’hésitez pas à me laisser en commentaires vos avis sur ce livre et à me dire quel livre vous a accompagné ce week-end.

Prenez soin de vous.

A très vite pour un nouvel avis lecture.

Céline

PARFOIS C’EST LE DIABLE QUI VOUS SAUVE DE L’ENFER JEAN-PAUL CHAUMEIL

Résultat de recherche d'images pour "parfois c'est le diable qui vous sauve de l'enfer"

Aujourd’hui, je reviens avec ma dernière lecture.

Il s’agit de Parfois c’est le diable qui vous sauve de l’enfer de Jean-Paul CHAUMEIL.

Il fait 272 pages.

Je lui ai mis la note de 15/20.

C’est l’histoire de Boris un homme que la vie n’a pas épargnée. Il perd sa femme dans les attentats de World Trade Center et ne s’en remettra jamais. Il partira sur le front pour combattre les meurtriers de sa femme et à son retour en France, il découvre que sa fille est dans un courant extrémiste et très dangereux. Je vous laisse découvrir la suite …

C’est un livre bien écrit dans son ensemble et il se lit assez rapidement. Les sujets traités sont graves. Au fil de la lecture, on perçoit le mal-être des personnages, la haine qu’ils ont pu accumuler au fil des ans et des épreuves qu’ils ont subies. Le fil conducteur est la souffrance de Boris qui veut coute que coute sauver sa fille malgré elle. En faisant le choix de ce livre, je m’attendais à beaucoup mieux. L’enquête est là mais n’est pas partie prenante du livre. On a droit plus aux états d’âmes des personnages qu’au déroulement d’une enquête bien ficelée et qui vous tient en haleine. Pourtant en lisant le résumé, ce livre était prometteur car il parlait d’attentats, de partis extrémistes … des sujets peu traités dans le monde du polar. La fin est la partie la plus réussie pour ma part, car elle n’est pas glorieuse et reste en adéquation avec l’ambiance du livre. C’est un livre noir et ce n’est pas pour moi un polar à proprement parlé.

Je conseillerai ce livre à un public adulte car le sujet des attentats et la souffrance des personnages sont trop lourds à porter pour un public jeune. Malgré tout, c’est un livre qui peut être lu par un public non amateur de polars.

N’hésitez pas à me laisser en commentaires vos avis sur ce livre et à me dire quel livre ensoleille votre moment.

A très vite pour un nouvel avis lecture.

Céline